Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

en clip : projection à la fête des faucheurs à Gramat

 

 

 

Au pays du Quercy : il fait un froid de canard. Fête des Faucheurs  à la ferme de paille de Gramat : le film a été projeté dans des conditions paysannes décroissantes impros : sur un drap avec ordi et petites baffles, au beau milieu de la Bergerie de Patrice avec plus de chèvres, brebis, agneaux, âne, vaches... que de spectateurs (une cinquantaine) assis dans le foin. Au moins nous avions plus chaud que dehors! Pittoresque, le cinéma rural ! Nous avions tourné chez Patrice en 2007/2008, prendre son témoignage, alors qu'il avait des ennuis avec les flics pour avoir participé en tant que paysan et faucheur volontaire à la destruction d'un silo de maïs OGM avec José Bové... il n'est pas dans le montage final (par prudence) mais j'en parle dans le livre d'artiste et il est dans l'exposition "Confidences pays'âmes" en dessins et photomontages. C'est assez marrant, ma foi, de revenir en 2013 dans cette bergerie y projeter le film sous le regard tendre de tout ce cheptel. En plus il y avait pleins d'agneaux... nourris sans OGM... j'ai pris quelques photos...et des images vidéos avec mon appareil. 

 

Le cinéma rural, le cinéma à la ferme...qui parle de nos assiettes...le cinéma citoyen, écologique, résistant et décroissant... le cinéma du 46 !!!!!!!! "Sans terres et sans reproches", voyage chez les paysans résistants du Quercy ! 100 % made in France, 100 % sans corruption, 100 % sans paradis fiscal mais avec paradis terrestre !

 

 PS : La simplicité et la joie sont bien supérieures à tout système de désirs et de manques artificiels créés de toutes pièces par le monde consumériste et marchand... alors pour démontrer qu'un autre monde est possible, il faut montrer qu'il existe déjà...on ne me croit pas toujours... l'altermondialisme, la transition ne sont pas une utopie de farfelus ni de "bobos". L'Utopie est concrète et c'est la vérité de demain (Hugo) et d'aujourd'hui.( SMLM !). L'avenir sera rural. Ecologie ou barbarie... L'utopie, pour ceux qui la moquent, c'est de croire qu'on peut poursuivre le modèle mortifère actuel ad vitam aeternam...alors que les ressources sont limitées dans une planète limitée et déjà fort malade...avec un appétit morbide illimité pour la croissance de la poubelle mondiale et de la frénésie destructrice... 



07/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 265 autres membres